Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Randonnées avec MOZART

Randonnées avec MOZART

Ecouter MOZART en marchant vers l'avenir...


Le petit garçon, le randonneur et le soldat....

Publié par RM sur 16 Mars 2010, 00:00am


Il était une fois...
Beaucoup d'histoires commencent par il était une fois....

Il était une fois un petit garçon qui avait mis beaucoup d'espoir dans le ballon rouge qu'il tenait fermement au bout d'une petite ficelle .


Quelque part dans une jolie école communale et républicaine
, la kermesse de l'école allait se terminer avec en apothéose le fameux "lâcher de ballons".
La fête dans son ensemble était déjà qualifiée à cette heure de l'après midi chaude, par tous de "réussite".
Les grands mères et les mamans ( celle là,  celle çi, et aussi elle, ou encore celle là, ou celle çi, peut être aussi elle...bref chacune se situera n'est ce pas "les filles " ? )
 avaient confectionné de bons gateaux.
les papas et les (jeunes) grands pères (lui, lui, ou certainement lui, ou encore lui qui sait si bien faire les gateaux, et bien évidemment lui, s'étaient impliqués totalement comme ils savent toujours le faire ...en toutes circonstances, n'est-ce pas Mesdames ?

Le spectacle des camélidés mis en scène par lui  avait été beaucoup applaudi.

Dans la cour de l'école, ils étaient tout au plus trois dizaines de bambins, impatients et cependant  très concentrés, alignés joliment sur une ligne blanche tracée à la craie par l'institutrice.
Parmi eux, un petit garçon, blond, semblait encore plus concerné par l'enjeu...

Comme les autres enfants certes il attendait que la maîtresse donne le signal de libérer les ballons de baudruche que tous tenaient le plus sérieusement du monde de leurs petites mains.
Mais lui, savait en son for intérieur que c'était son ballon rouge à lui ....qui s'envolerait le plus loin.
Lui savait que c'était son ballon qui allait gagner....
La maîtresse enfin donna l'ordre de lâcher les ficelles: le ballon rouge du petit garçon blond comme les autres ballons s'éleva rapidemment dans le ciel bleu et ....disparut au bout d'un moment.
.....................................
Quelque part ailleurs dans un pays en guerre, le
soldat de vingt ans avait peur.


DSC04859.JPG DSC04858

Pour le moment , il n'était pas menacé directement mais que voulez vous...par ces temps de guerre, il avait beau se raisonner, mais rien n'y faisait, à vingt ans, on a peur et ....à d'autres âges en temps de guerre aussi, même si personne ne l'avoue.
Le soldat faisait parti d'une mission à qui il avait été ordonné d'arroser copieusement la colline d'en face, de 1000 obus, pour "faire la guerre".
Obeissant et n'ayant de toute manière d'autre choix, il passait à son camarade de régiment les obus que l'autre enfournait dans le canon...
Le soldat actionnait la machine de mort et les obus libérés s'élevaient avec grand fracas dans le ciel gris et immédiatement disparaissaient.
......................................
Dans un billet tout récent, le randonneur, moi en l'occurence , j'avais écrit  pour "de rire" que je retournais dans ma
tranchée.....heureuse prémonition faut-il croire....

DSC04827

En fait tout récemment retourné d'une escapade fort agréable au demeurant dans le Vaucluse, l'air d'ici me manquait.

DSC04830 DSC04862

Alors hier je suis allé randonner dans l'immense territoire sylvicole de PARROY,

DSC04857

 sur la trace d'éventuels cervidés dans ces kilomètres carrés de forêt merveilleuse....
De cervidé, je n'en ai point vu, ce n'était pas la bonne heure.

En suivant quelques traces, au hasard d'une colline,


DSC04841  DSC04843

 je suis par contre "tombé" (eh non Tantine, même pas mal...) sur un des obus du soldat, obus qui n'avait pas éclaté...obus qui n'avait point tué.

L'obus semblait "entier", la fusée y était, je ne l'ai bien évidemment pas touché.


DSC04838  DSC04834


DSC04836


Il faut rappeler à tout un chacun qu'en aucun cas il ne faut toucher ce genre de découverte si cela vous arrivait:
et surtout, dîtes le fermement aux petits garçons, même s'ils ne sont pas blonds comme celui de mon invention.


Sur moi je n'avais rien d'autre que mon appareil photo et .....mes rêves bien évidemment, mais rien de rien pour signaler l'obus.
Un moment d'interrogation et j'ai repris ma randonnée pour trouver une solution afin de sécuriser l'endroit.
Mais que voulez vous faire en pleine forêt à des kilomètres de toute vie civile...

Néanmoins, quelques centaines de mètres après la découverte de l'obus, j'ai aperçu une chose rouge


DSC04839

que je me suis empressé d'aller voir de plus près me disant que cela pouvait me servir, pour "marquer" au mieux l'obus.

Je me suis approché, et j'ai ramassé .....les restes du ballon rouge du petit garçon blond de la kermesse de l'école républicaine.



DSC04840

Guère plus loin j'ai trouvé un bidon en plastique blanc et pour une fois j'ai dis merci au "pollueur du dimanche ou au forestier " qui avait abandonné ce récipient difficilement dégradable, en pleine nature.

Retourné à l'endroit où j'avais découvert l'obus, j'ai comme je l'ai pu , "marqué l'endroit" de
rouge et de blanc en y faisant avec quelques branches,un petit périmètre de sécurité.


DSC04846

DSC04848 
ce n'est pas sur un sentier de randonnée, il faut vraiment "crapahuter" pour y aller...

Après de longs kilomètres pour rejoindre le village le plus proche, je me suis efforcé de conter ma découverte au maire du village de XURES homme au contact bien agréable,      qui m'a dit qu'il allait faire immédiatement le nécessaire pour faire récupérer l'engin par d'autres soldats mais ......des soldats du feu je crois, ceux qu'il faut toujours remercier pour "leur guerre à eux"
Merci Monsieur le Maire.

IMGP0236
................

En conclusion, il était une fois un petit garçon blond qui n'aura jamais su ou s'était envolé son ballon rouge.

Si par hasard, il devait lire ce billet aujourd'hui, je lui confirme que c'est lui qui a gagné le concours du lâcher de ballon.

Son ballon rouge a rejoint dans sa course un obus qui était parti bien avant lui.

Belle journée à vous.


Ps:


ce billet est trop long, je le sais:  mais c'est trop tard pour vous en plaindre,

vous l'avez lu quand même.

Par ailleurs , en regagnant ma voiture, j'ai entendu au poste, qu'un jeune adolescent  avait découvert dans un abri bus une....roquette ce même jour.

 le monde est bizarre parfois, vous ne trouvez pas ?
Le Télégramme.com





-le petit ballon rouge éclata de rire...-



Commenter cet article

snoring remedies 10/02/2014 07:47

The series of pictures does show the extend of damage that the wars can have on the normal lives of the people. I do hope that the world conscience will never allow for another war to happen and hence secure the future and dreams of a lot of people.

Celui qui .... 10/02/2014 10:37

Thank you for your passage here.

You are right: let us continue of this fact of hoping...

Cordially

mounic 17/03/2010 23:11


c'est magnifique , ton billet......bisous mémé


RM 18/03/2010 07:39


c'était rien ...."que pour toi"
Bises


tantine 17/03/2010 08:38


Oui mon cher, les mémés se relaient (une la nuit, l'autre le jour et plus facile encore pour une autre avec le décalage horaire) pour ne jamais relâcher l'attention. C'est quoi cette histoire de
méméthon ? Pour ma part, je ne suis pas encore une aïeulle, je vais me faire quelques dernières descentes en ski pas plus tard que cet après-midi. Le col du fémur devrait tenir bon, enfin j'espère.
Bises


RM 17/03/2010 10:45


La mémé confondant RM et le BIKER relève de "produits illicites qui font rigoler la figure"...il faut la sauver.il est donc de ce fait organisé un méméthon pour récolter les fonds nécessaires aux soins à mettre en place.Je rajoute un troisième sou, je veux la
sauver.
Faites gaffe quand même jeune femme vous savez ce que l'on dit...."fracture du col du fémur, trois semaines à l'hosto et hop ...dans le trou."
Plus bête on peut aussi dire..." c'est par chez vous le col du fémur ?"
Bon d'accord ...je retourne aux tranchées avé mon casque et mes boules...quiès.
Bises explosives.


UNO 16/03/2010 19:28


Salut
Un beau reportage mais fait tout de même attention à ces maudit engin de guerre que l'on peut encore découvrir et qui ne pardonne pas
Amitié à toi


RM 16/03/2010 19:31


je ne touche pas, on ne doit pas toucher.
Amicalement


Maedes 16/03/2010 19:20


J'aime bien ta façon de conter tes randonnées....
Jolis clins d'oeil offerts à toutes et à tous!!!!!!
Plein d'attention(s) l'ami Lorrain..... Qu'en pense l'Alliance????? "s" ou pas "s"..... dilemme, les filles! au secours.....
Suis allée me balader sur cette fameuse ligne Maginot....
Jolis mots pour de bien grands maux.....
C'est avec beaucoup de sensibilité que tout cela nous est conté!
Mais fan!... la rando chez toi, ce n'est pas du tout repos... Il faut ouvrir l'oeil et le bon!
Bref, un chouette billet, cher RM!
Bizzzzzzzzzzz argentines!


RM 16/03/2010 19:33


Merci....merci   Merci.....
La prochaine fois que je trouve un obus, je fais sauter l'alliance....
Meuh non...........je plaisante un peu.
Bises militaires chère sorcière.


Val 16/03/2010 16:02


Ne plaisante pas, mais je termine ton billet avec les larmes aux yeux ...va savoir ce que tu as touché en moi.
Bises rien que pour toi RM


RM 16/03/2010 16:25


Il ne faut jamais plaisanter avec les jolies larmes d'une dame.
Gros bisous.


Philippe 16/03/2010 14:09


J'avais oublié de vous remercier pour le lien vers mon blog (J'avais bien vu). Bonne continuation et bonnes balades. Vous aviez vu juste, JL veut mettre des cagoules à ses lamas ... le chercheur
d'or, même avec deux cagoules on le reconnaitrait, les lamas c'est pas certain !


RM 16/03/2010 16:23


d'un blog à l'autre se promener à temps perdu, c'est aussi randonner.
Mettre des liens c'est véhiculer souvent aussi "ce qui en vaut la peine"...bref le faire connaître à d'autres qui peut être ne peuvent pas aller sur le terrain.
Au plaisir.


biker06 16/03/2010 13:26


hello
en voyant ton site , ca me fait penser que la semaine derniere , il est venu à la maison alain du site du petit randonneur.
Tu ne le connais pas ??
http://www.rando77.com/
@ + Pat


RM 16/03/2010 13:33


je vais y aller "randonner"
@+ et pour le Méméthon je rajoute un sou...


tantine 16/03/2010 13:16


C'est un jour de desespérance. Tout est triste, le soldat qui a peur, les tranchées, les millions de morts pour rien puisque maintenant nous sommes amis, même le ballon rouge éclaté. Je ne parle
même pas de l'obus qui aurait pu vous tuer, malheureux. En tout cas vous êtes adorable de nous mettre en lien. Profitez bien du compliment, ça ne va pas durer.


RM 16/03/2010 13:32


J'ai des certitudes et l'une d'elle est que" je sais que cela ne va pas durer".
Un homme averti en valant deux, je reste...cher.
Le petit garçon blond rajouta "pas t'iste Tantine, Jean est parti avec le ballon rouge, mais il continuera à vous ...enchanter."
Le petit ballon a éclaté certes, mais ...de rire.
Bises douces.


Philippe 16/03/2010 12:51


Belle histoire et bonne idée de "protéger" cet obus qui pourrait encore faire des victimes innocentes. J'ai tout lu jusqu'au bout ... pffffouu pfffouuu ... je suis tout esssouflé !


RM 16/03/2010 12:55


Merci

Les trop bons repas pris au cours des pauses....fricadelles, kouglof et autres omelettes alourdissent le pas et enrobent la taille...j'en sais bien "quelques grammes en trop"...
Allez bientôt le soleil, on se mettra aux légumes...le souffle reviendra.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents