Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Randonnées avec MOZART

Randonnées avec MOZART

Ecouter MOZART en marchant vers l'avenir...


Le signe du destin ... je suis un héros.

Publié par CELUI QUI MARCHE AVEC MOZART ... sur 27 Août 2016, 15:34pm

Contrairement à Daniel BALAVOINE

je suis un héros, je veux qu’on le sache.

Je suis un héros, je veux que l’on m’octroie moult médailles et autres breloques,

je suis un héros et je veux que le monde entier m’adule, m’acclame

et se prosterne sur mon passage.

Oyez braves gens, je vais vous dévoiler une part de ma vie passionnante…

Il y a quelques années de cela, alors que je cheminais sur de jolis sentiers par ici,

tantôt sous le couvert des arbres, tantôt au bord de l’eau,

Si  vous cliquez sur les photos... miracle, vous voyez mieux.

Si vous cliquez sur les photos... miracle, vous voyez mieux.

Mes pas ont croisé ceux d’une mère cygne, accompagnée de quatre de ses cygnaux.

De signal de prévenance elle,

elle ne m’en fit aucun.

Craignant sans doute que je ne veuille du mal à sa progéniture,

alors que je me contentais de graver sur la pellicule la belle scène,

elle me chargea sans hésiter, en «drensant » de plus belle.

Surpris, voire légèrement effrayé par la subite ire du grand volatile aux ailes largement déployées,

en faisant pas arrière, j’ai trébuché, suis tombé, et me suis mal réceptionné,

car en même temps j’ai levé haut mon bras droit au bout duquel était mon appareil photo,

que je voulais protéger dans ma chute prévisible.

Forcément ... un p'tit vieux quand çà tombe...

Finalité, une mauvaise réception sur l’épaule,

et une douleur vive de longs mois, qui depuis s’est atténuée,

mais dont je ressens encore parfois la sensation pathologiquement détestable.

Je l'ai écrit plus haut, j'ai une vie ... passionnante.

Depuis je me méfie beaucoup de ces vils volatiles au long cou gracile .

Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.

Dès à présent,

je vous devine à vous interroger devant votre écran.

Mais où veut-il en venir ?

Est-ce l’effet de la canicule actuelle qui le fait délirer,

alors que déjà il délire par habitude ?

Que lui arrive-t-il pour qu’il en vienne à nous raconter sa vie ?

Et vous avez bien raison.

Mais voici la suite…de cet épisode relatif à un instant de ma vie passionnante.

Ce matin sur la route de ma randonnée projetée, j’ai assisté à ceci.

Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.

La route de par là-bas est fréquentée par généralement des automobilistes

qui « profitent » de la longue ligne droite,

pour « tester leurs chevaux-vapeurs ».

Les keufs eux n'y sont guère comme Martin...l'endroit est rural.

(je vous laisse cogiter là-dessus)

Moi je me suis dit,

ce cygne qui semblait « bizarre »,

ne résistera pas plus de quelques minutes à tituber ainsi de droite à gauche sur la voie,

avant qu’un pare-chocs ne lui en assène un définitif de choc.

(je ne sais pas ce que vaut un cygne cuisiné avec des champignons et autres bonnes choses…

et je n'avais pas de casserole avec moi ... alors..)

J’ai donc laissé là au milieu de la route mon carrosse,

à user des charmes de ses « warnings» vis-à-vis d’éventuels autres fangios,

(c'est joli une voiture qui clignote des yeux comme Minnie matant Mickey)

et j'ai décidé d' inciter le bancal cygne à aller se réfugier ailleurs…

Le cygne lui "trompettait" tel un serpent qui siffle de crainte que je lui veuille du mal.

Mes essais de sauvetage répétés restèrent vains un bon moment.

Rejoint un peu plus tard par un photographe amateur qui était en planque plus loin,

( comme quoi il faut toujours se méfier)

au bord de l’étang qui se situe à cet endroit,

et par deux autres automobilistes qui sont venus me prêter mains fortes.

J’ai relancé mes efforts de sauvegarde de plus belle en m'armant d'un bout de branche.

Au bout d’un bon moment enfin,

j’ai réussi à refaire passer le cygne de par-dessous le grillage

(grillage soulevé par mes deux autres compères…)

de la zone de réserve de pisciculture d’où il venait.

Comment je savais que l'oiseau au long cou venait de là ?

Mais tout simplement parce le photographe amateur, lui,

avait vu le cygne prendre son envol et se crasher de plein fouet dans le grillage existant sur zone,

et qu'il nous l'avait narré quelques minutes avant.

Mais de là où il était en planque,

il n’avait pas connaissance du fait que le volatile bien sonné,

complètement "à l'ouest" …,

divaguait sur la route, en se demandant où était le nord.

Rien que par ce fait, je suis un héros,

moi arrivant sur les lieux, j'ai vu, j'ai compris et j'ai vaincu la mort

(probable) du cygne.

Prenez en bonne note, et faites le savoir par le monde entier.

Que le président en personne vienne me décorer.

Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.

Nota bene :

Tout ceci n’est qu’un simple trait que je veux d’humour,

qui relève de l’auto – dérision la plus primaire.

A moins que cela ne soit un signe du destin.

Ce cygne là sauvé,

était peut-être de la famille de la mère cygne qui m’agressa …il y a quelques ans.

Alors que lui, cygne héros de mon billet de ce jour,

fasse savoir à sa famille,

qu'il y a quelques années,

je ne voulais pas de mal aux cygnaux et qu'aujourd'hui je l'ai bien prouvé...

C'est un signe non?

Parce que, en fait,

non je n'ai pas la tête qui enfle,

je ne suis pas un héros, ceci n'était simplement qu'un épisode de ma vie ... passionnante.

Et comme Daniel BALAVOINE le chante:

"mes faux pas me collent à la peau,

faut pas croire ce que disent les journaux"

Edit de 12 heures 15 :

Quelques heures plus tard je suis repassé à l’endroit,

pour constater que le cygne sonné, avait l’air toujours .... aussi sonné.

Il était toujours derrière le grillage,

protégé de la route mais statique et semblant se dire…

" c'était quoi ce truc quadrillé qui m'a sauté à la face

et où j'ai laissé quelques plumes ce matin vers 9 heures ?

Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.
Le signe du destin ... je suis un héros.

Bonne journée les gens.

Profitez, c'est bientôt la reprise.

Et si vous prenez l'avion pour rentrer, regardez bien devant vous...

un grillage est vite arrivé.

Ceci n'est pas un zèbre, c'est une auto joliment décorée garée plus loin au bord de l'étang,                                                                           et non pas de l'autodérision pour le coup...

Ceci n'est pas un zèbre, c'est une auto joliment décorée garée plus loin au bord de l'étang, et non pas de l'autodérision pour le coup...

Commenter cet article

Jimmy 28/08/2016 16:48

Bien bien, bravo l'ami et merci pour le signe ... moi aussi j'ai appelé un ami ce matin et la bouteille de breuvage pétillant à souhait est au frais pour 18 heures ! voilà, je tenais à vous en informer.

Celui qui ... 28/08/2016 17:16

Et bien... il ne me reste plus qu'à trouver l'endroit de votre sortie en apportant mon verre.

Ah zut... pas possible aujourd'hui, j'ai déjà un truc ... en début de soirée.

Bon , bin ... à la vôtre.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents